• Socialismes et (néo) Libéralisme

    Ceci n'est pas un traité de politique et est présenté avec cynisme
    Définitions non exhaustives

    Socialisme (...) : mouvances politiques qui promeuvent une organisation sociale et économique tendant vers plus de "justice sociale" (intervention pour distribuer les richesses et accessibilité de divers services, protection contre l'exploitation, amélioration de la qualité de vie de la population)

    Le but originel du socialisme est d'obtenir l'égalité sociale, ou du moins une réduction des inégalités (Qui n'est pas la réduction de la pauvretéd'où l'accusation fréquente "le socialisme veut rendre tout le monde pauvre" dixit Thatcher)

    Il se distingue du communisme par la possibilité de coexistence avec le capitalisme (les plus riches devant "normalement" contribuer plus fortement) et que ce dernier exige la nationalisation des moyens de production (énergies, acier, construction, eau,...) ainsi que la majorité (voir totalité) des banques



    (néo) Libéralisme : doctrine philosophique et politique qui revendique la limitation du pouvoir du souverain et prônant donc la responsabilité individuelle et la liberté (sommes nous tous égaux pour porter nos intérêts)

    En gros : la nation doit donc se limiter à la justice, la police et l'armée
    Et n'a donc aucun rôle (ou extrêmement minime) dans la protection sociale, les soins de santé, les retraites, le logement, la protection des travailleurs, l'éducation, les services publiques, la production alimentaire, la régulation des prix, les subsides agricoles, les subsides aux associations (art, culture, environnement, éducation, social, etc.).

    Objectif actuel : diminuer les cotisations patronales (appelées charges) soit ce que payent les employeurs (entreprises, sociétés,...)... oui les mêmes qui font fonctionner les hôpitaux et les services publiques.

     

     

    Le capitalisme est un concept à la fois économique, sociologique et politique caractérisant un système s'appuyant sur la "propriétés privés de moyen de production" (pas de votre paire de chaussures et de votre âne). L'une de ses composantes de base est la recherche du profit et l'accumulation du capital

    Avec dissociation du travail (salariat) et des revenus du capital ("investissement" avec "" car il ne s'agit que rarement de placer de l'argent dans un projet afin qu'il démarre comme pourrait se l'imaginer le citoyen qui "investit dans des études, dans sa maison ou dans son commerce familial) 

    —"Définition :

    Mode de production caractérisé par
    la recherche d’accumulation illimitée
     de profit" (Franck Lepage)


    Ceci était une vulgarisation, vous en pensez ce que vous voulez. Vous comprendrez aisément qu'entre la doctrine, la façon de la suivre, les personnes, les intérêts des acteurs; il y a de grosses différences.

    Allez, oubliez ça et travaillez moins pour gagner plus (et pas l'inverse) 


    « Bijoux page 2Bon mot 3 : Le chemin »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :